Tous ensemble pour un monde meilleur

Fraternité Amafisoa

FRATERNITÉ-AMAFISOA

Association Franço-malgache
se prononce Amafissou
SOUTENEZ-NOUS ! 10 rue de Verdun
53100 MAYENNE

LES ATELIERS ÉCO-ECOLE

  • L’EPP (l’école primaire publique) de Tsilazaina est l’éco-école pilote de Madagascar. A ce titre, l’EPP a été aidé dans un 1er temps par WWF Océan Indien : obtention des machines à coudre et du matériel pour la vannerie.

MNP (Madagascar National Parks), association soutenue par l’Etat Malgache, gère les parcs nationaux. Elle possède en plus un volet Education Environnement.  Elle a pris le relais depuis 2017.

  •  Les enseignants suivent des formations pendant les vacances scolaires.
  • Les élèves sont sensibilisés par :
  • MNP,
  • Les enseignants
  • Une association locale, Miangaly (prends- toi en mains) que Fraternité- Amafisoa soutien depuis fin 2015.

F-A rappelle que les écoles primaires publiques assurent des cours par demi-journée.

 Les élèves de Tsilazaina disposent de plusieurs demi-journées par semaine pour apprendre un métier sur le temps « éco-école ».

 

Atelier couture

  • Tous les élèves de l’école sont sensibilisés par les enseignants et Miangaly mais seuls les CM1 et CM2 peuvent bénéficier d’ateliers.

Les ateliers sont :

  • 1-     Couture :

 Les élèves apprennent à coudre avec des parents et des enseignants. Ils apprennent à coudre des sacs…

Atelier vannerie

  • 2-    Vannerie

L'originalité de cet atelier : ce n’est pas du raphia qui est utilisé mais du plastique recyclé, coloré. À partir de ce matériau, les élèves apprennent les techniques de vannage et font travailler leur créativité. Vous avez pu apprécier leur savoir-faire au marché de Noël 2019 !

Atelier jardinage - cultures.

Fabrication de Fataperas

  • 3-     Culture bio :

L’été commence au début du mois de novembre de chaque année. N’oublions pas que Magascar se situe dans l’hémisphère sud.  Les élèves apprennent à fabriquer du compost, cultiver les légumes …

  • 4-     Fabrication de fatapera

Sorte de petit réchaud très utilisé …

 

  • Il y a une contrainte : Comme les élèves sont nombreux, les responsables des ateliers n’acceptant que quelques élèves, des rotations sont mises en place afin que tous les élèves concernés puissent suivre les formations.

Le manque de moyen oblige la plupart des malgaches à utiliser du bois ou du charbon de bois pour cuire les aliments.

Il est difficile de suivre les recommandations écologiques apprises à l'école.